Rechercher

Tips #3.1 Development : l'éditeur de code - La colorisation

Mis à jour : 8 août 2019

Avant, je développais principalement du JavaScript. Ce que je détestais le plus en faisant du JavaScript, c'était de configurer mon éditeur de texte afin qu'il me force à avoir un code correctement indenté et colorisé et pour qu'il me fournisse une autocompletion correcte.

J'utilisais principalement les éditeurs de texte Sublime et Atom. Quel enfer à configurer et surtout à maintenir à jour les dizaines de plugins que l'on utilise !

Alors quand j'ai commencé à coder en 4D, cela a été un pur plaisir de trouver un éditeur qui sait indenter, coloriser, avec une autocompletion qui fonctionne du tonnerre et cela sans aucun besoin de configurer quoique ce soit. Enfin presque... car nous allons voir dans une série de tips les quelques astuces qui peuvent rendre votre développement plus agréable et efficient.

Je vais bien sûr vous montrer principalement ce que j'utilise. N'hésiter pas à mettre en commentaire vos remarques, ce que vous utilisez comme options et pourquoi vous aimez les utiliser.

La colorisation

Par défaut, je trouve que les couleurs sont bien choisies pour les différents type d'éléments. Mes premières modifications ont concerné la couleur des variables de type process. Je trouve que la couleur bleue de base est trop proche des variables locales et ne permet pas de rapidement différencier une variable process d'une variable locale. J'ai décidé d'utiliser la couleur orange car elle n'est utilisée pour aucun autre type d'élément.

La seconde modification est pour les attributs d'un objet et les "member function", j'ai choisi un bleu clair pour les attributs. Cela m'aide à concevoir qu'un attribut contient quelque chose car les conteneurs principaux sont des variables locales qui sont bleues. Pour les "member function" j'ai voulu d'abord les mettre en couleur verte comme pour les commandes 4D, mais j'ai ensuite eu la réflexion qu'une "member fonction" peut être une méthode fournie par 4D (query, orderBy, etc.) tout autant qu'une méthode projet que l'on aurait affectée à un attribut de notre objet grâce à la commande "New Formula". J'ai donc décidé de mettre la même couleur qu'une méthode projet... Mais ça n'allait toujours pas car une "member function" peut être soit l'un soit l'autre. J'ai donc décider de prendre la palette ronde, et de mettre mon curseur entre les 2 couleurs. Je suis tombé sur une jolie couleur entre le bleu et le vert qui me convient parfaitement pour exprimer l'ambiguïté de ce que peut représenter une "member function". J'ai aussi mis du gras pour accentuer la différence entre la "member function" et le reste de la ligne.

Voilà à quoi ressemble mon code avec ces réglages :

Différence entre une variable local et une variable process
Couleurs d'un attribut et d'une "member function"

Couleurs des commandes 4D, des "member function" et des méthodes projet.

Bon, comme il se fait tard, nous verrons la suite au prochain épisode.

27 vues

Posts récents

Voir tout

Me contacter

  • Twitter
  • YouTube

Biel/Bienne - Bern - Switzerland